ActivUP : le bureau tapis de course

1826 ‎مشاهدات
ActivUP

Aux temps anciens les moines écrivaient debout, et certaines réunions se tiennent en faisant un jogging. Sport et travail ne semblent plus antinomiques. Cultivant cette idée de la forme au bureau, et pour lutter contre les effets néfastes de la sédentarité, une start’up hexagonale, ActivUP propose pour 200 euros HT par mois un « bureau de marche ». Un bureau innovant qui est censé bouleverser les relations de travail, et permettre aux salariés de s’épanouir grâce à l’accomplissement quotidien de quelques kilomètres sur leur lieu de travail.

ActivUPLe principe est simple : un tapis roulant style « home training » est placé devant le lieu dévolu aux tâches laborieuses,, et l’employé (ou le patron…) peut ainsi marcher à loisir, se croire dans une salle de fitness tout en peaufinant ses dossiers sur son ordinateur, faire sa culture physique tout en travaillant. La vitesse est bien entendu adaptable aux possibilités physiques de celui ou de celle qui l’utilisent.

Le concept n’est cependant pas révolutionnaire, et l’idée du sport au travail avait déjà été creusée puisque la société Markant avait proposé avec un Oxydesk, un vélo d’appartement sur lequel on pouvait pédaler devant son ordinateur. Une idée qui avait séduit lors du salon international de mobilier Orgatec 2012.

Vitesse de marche, distance sont enregistrés sur l’ordinateur pour que le sportif de bureau puisse connaître ses performances et éventuellement leur évolution. L’histoire ne dit pas si ces données sont accessibles à d’autres, mais le but affiché est d’améliorer les conditions de travail et de permettre à ceux qui souffrent de trop d’immobilité au travail de garder la forme malgré les heures sédentaires en espace fermé. N’oubliez cependant pas que cela vous incite aussi à penser à votre armoire de bureau (qui n’est naturellement pas incluse 🙂 ).

Le concept peine à trouver sa place en France, mais cela ne décourage pas les créateurs d’ActivUP qui sont persuadés de l’avenir de leur proposition, qui ne serait pas la seule à finalement s’imposer après des débuts difficiles.

L'auteur

Katy

Journaliste