Benzema se met à dos les personnalités politiques

556 ‎مشاهدات

La classe politique à réagit quasiment de manière unanime à la polémique soulevée par Karim Benzema sur la question du racisme dans le milieu sportif français.

Condamnant les propos de l’attaquant français Patrick Kanner, demande à tous de se concentrer sur l’euro et sur les 23 sélectionnés. Thierry Braillard quant à lui trouve que le choix de Didier Deschamps est basé sur des critères technique et les compétences…

François Fillon estime souverain que le sélectionneur des bleus et que les problèmes du pays ne doivent pas être vu sous cet angle. L’ex Président de la République Nicolas Sarkozy tout en invitant chacun à s’occuper de ses affaires a attribué ce fait au gouvernement et au président actuel qui a encouragé les faits de communautarisme.

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet la question du racisme est un sujet important qui n’a pas à être utilisé dans un conflit personnel. Car cela salit l’image de la France et des bleus. Jean-Marie Le Guen a appelé Benzema à « un peu de respect », à jouer « fair-play » tout en l’avertissant.

Pour Dominique Sopo, benzema n’est qu’un égoïste, narcissique qui ne porte ne parle de racisme que quand cela porte sur lui.

Nathalie Iannetta, conseillère sport de François Hollande, tweet : « quel que soit la finalité je rappelle que l’unique couleur de l’équipe de France, c’est le bleu. »

L'auteur

Delphine

Journaliste