L’Amérique et ses alliés utiliseront une même stratégie contre l’EI

354 ‎مشاهدات
kerry

daLa coalition est entrain de vouloir faire reculer le groupe terroriste en Irak et en Syrie. Daech a été ralenti mais pas éradiqué en Irak et en Syrie. Il a enregistré des échecs infligés par les peshmergas kurdes et des unités de l’armée irakiens, mais également par plusieurs raids aériens conduits par l’une des coalitions internationales les plus importantes montées par les Etats-Unis a déclaré avec joie hier John Kerry.

Le sécrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères qui dirigeait à Bruxelles une rencontre des ministres des Affaires étrangères et des représentants de soixante pays de la coalition a réaffirmé que cela va « prendre le temps nécessaire pour détruire » Daech.

Utilisation d’une stratégie commune…

Pour John Kerry, le nombre de participants à la réunion « prouve la détermination internationale d’exterminer Daech ». Ceux qui prenaient part à la conférence ont donc pris la décision d’ « unir leur force à une stratégie commune sur des fronts multiples ». En soutenant les opérations militaires, en bloquant les nombreux combattants étrangers en bloquant toute les voies à des sources de financement en solutionnant les besoins humanitaires et en dévoilant la véritable nature idéologique du groupe terroriste.

Daech repoussé

Après avoir pris Mossoul en Irak au mois de juin, les Etats-Unis ont mené les premiers bombardements en Irak le 8 aout avant que la France et le Royaume-Uni ne les rejoigne. Ils ont commencé à bombarder en Syrie le 23 septembre avec des avions des monarchies arabes du golfe Persique. Plusieurs pays tels que l’Allemagne, apportaient des armes aux kurdes et à l’armée irakienne sans prendre part aux combats.

Les Etats-Unis envisagent de s’en prendre aux sources de financement de l’EI, surtout la contrebande de pétrole coutant 2 millions de dollars par jour contrôlé par Daech en Syrie et Irak et d’identifier et sanctionner les banques et grossistes qui interviennent dans ce marché parallèle.

L'auteur

Delphine

Journaliste