Logement à Paris : Mission presque impossible

1090 ‎مشاهدات

La région de l’Île-de-France connaît une hausse des prix de l’immobilier et cela, depuis de nombreuses années. Ceci a donc aussi amené une baisse du pouvoir d’achat et l’accès à la propriété, qui baissé de 39% en 12 ans.

Les chiffres montrent que cette crise immobilière va encore plus loin dans cette région, puisque seulement 27% de la population a pu acheter un logement en fonction de ses moyens, contre près du double il y a 17 ans en arrière.

Cette hausse des prix a aussi eu une autre conséquence : elle a accru les disparités déjà existantes entre les différentes générations, face à l’achat immobilier. Actuellement, on constate que ce sont principalement les seniors qui ont la possibilité d’acheter un bien immobilier en région parisienne, et que les jeunes auront peu de chances d’y arriver, avant au moins une quarantaine d’années.

Cette disparité est malheureuse car au vu de la population vieillissante, il existe un réel besoin d’implanter une jeunesse de manière plus permanente que la location passagère actuellement constatée.

Une disparité inter-régionale

La France entière connaît d’ailleurs une crise de l’immobilier, avec de moins en moins de constructions et toujours moins d’achat immobilier de la part des Français.

Il y a cependant des régions qui s’en sortent beaucoup mieux grâce, notamment, au tourisme. C’est le cas pour le Sud de la France, qui connaît de nombreuses constructions immobilières, mais aussi d’achats pour des résidences secondaires.

Ces chiffres nous sont confirmés par LODEF (Damien Piller), qui est une agence de promotion et de construction à Saint Cyprien. Pour cette année 2014, la majorité des agences du Sud de la France a rempli son carnet de commande, ce qui est tout de même rassurant dans ce domaine.

L'auteur

Katy

Journaliste