Wall Street: le repli s’aggrave avec la Grèce

366 ‎مشاهدات
bou

walWall Street enregistre une nette chute lundi, les inquiétudes portant sur la situation politique de la Grèce enveniment les choses en renforçant la valeur du dollar et à la faiblesse du pétrole.

En fin de matinée, le Dow Jones a réalisé un repli de 1,5% à 17.583 points, alors que le Nasdaq Composite chutait de 1,1% à 4675,2 points.

Les craintes concernant la Grèce ont provoqué depuis ce matin un désordre sur les grands marchés européens, qui commençaient à clôturer la journée en enregistrant des pertes allant de 1,7% à 3,3%.
La grande peur du ‘Grexit’ a réapparu avec les déclarations du Spiegel portant sur l’avis d’Angela Merkel qui serait prête à voir la Grèce sortir de la zone euro, une situation qui serait sans incidence pour elle.

« Si la Grèce prend la décision de sortir de l’euro cela risque de contaminer d’autres pays, l’instabilité de l’euro occuperait tous les esprits et l’on pourrait repartir dans une crise que nous avions déjà traversé il ya quelques années », d’après les analystes de Threadneedle Investments qui lancent la sonnette d’alarme.

Les investisseurs préfèrent le dollar à l’euro comme monnaie

Simultanément, la vision d’un programme d’assouplissement quantitatif (QE) mis en place par la Banque centrale européenne (BCE) amène les investisseurs à choisir d’investir sur le dollar au lieu de l’euro.

La valeur du dollar coute actuellement autour de 1,1935 pour un euro, après être monté jusqu’à 1,1887.
L’augmentation de la valeur du dollar, n’est pas une bonne nouvelle pour les grandes entreprises exportatrices, et représente également un poids pour les cours du pétrole avec -4% à 50,6 dollars et touche par ricochet les valeurs du secteur énergétique telle que’ExxonMobil -3,2% ou Chevron alors que le constructeur automobile a réalisé ses meilleures ventes pendant le mois de décembre aux Etats-Unis ce qui n’est plus arrivé depuis 2005.

Les Constructeurs automobiles américains ont clôturer en hausse

General Motors perd 1,4% après avoir clôturer l’année 2014 en hausse, avec plus de 274.483 exemplaires écoulés sur le marché domestique en décembre, soit une hausse de 19% en glissement annuel.
Coca-Cola parvient à sortir sa tête hors de l’eau avec + 0,4%) suite à un revue à la hausse de recommandation de Morgan Stanley qui a surpondérer’ le titre.

L'auteur

Delphine

Journaliste