Walmart répond à Apple dans le paiement mobile

519 ‎مشاهدات
WALMART-LOGO-2

Premier distributeur américain Walmart lance un système de paiement appelé Walmart Pay. C’est un paiement par mobile fonctionnant avec l’application mobile Walmart utilisée par 22 millions d’usagers.

L’enseigne lance son application une année après le lancement d’Apple Pay et de Samsung Pay ou encore d’Android Pay. Il faut dire que le système de paiement de Walmart est unique, car c’est pour la première fois qu’un distributeur puisse se lance dans ce segment prometteur.

Ce nouveau système rival « sera commercialisé dans des magasins triés dès ce mois-ci, et le déploiement dans tout le pays sera achevé dès le milieu de l’année prochaine », précise le leader américain de la distribution dans un communiqué. Il donnera la possibilité aux consommateurs d’effectuer des paiements directement depuis leur smartphone dans les magasins du groupe, en se servant d’une fonctionnalité disponible dans l’application mobile de Walmart, qui réclame d’avoir aujourd’hui 22 millions d’utilisateurs.

En clair, Walmart Pay va être le fer de lance dans le magasin de Bentonville, dans l’Arkansas, siège historique du distributeur. Au moment de faire leurs achats, les clients vont devoir ouvrir l’application mobile de Walmart avant de scanner à l’aide de l’appareil photo de leur téléphone un « QR code », similaire à un code barre affiché à la caisse du magasin, pour enclencher le paiement.

Ainsi, Walmart pourra accepter les paiements à travers tout type de mobile et d’un Iphone, ce qu’il n’aurait pas été possible à faire avec la technologie sans contact (Near Field Communication, NFC), car Apple refusait d’ouvrir son antenne NFC à ses adversaires. Walmart Pay pourra fonctionner aussi avec toutes les principales cartes de crédit ou de débit, et avec les cartes cadeaux de Wal-Mart.

Un système prit en charge par n’importe qu’elle mobile

« Nous avons adopté la décision stratégique de créer Walmart Pay pour qu’il fonctionne avec presque n’importe quel smartphone et accepte presque n’importe quel type de paiement permettant même l’intégration d’autres porte-monnaie mobiles dans le futur », a indiqué Daniel Eckert, vice-président chargé des services aux États-Unis.

L'auteur

Katy

Journaliste