Yahoo! Veut vendre ses activités Internet

487 ‎مشاهدات
711155-le-logo-de-yahoo-au-siege-du-groupe-internet-a-sunnyvale-le-17-juillet-2012-en-californie

Se trouvant dans une situation complexe, Yahoo, le groupe à la tête duquel se trouve Marissa Mayer voit plusieurs options. Parmi celle-ci vous avez celle qui consiste à vendre l’activité principale de Yahoo!, la recherche et la publicité Web.
711155-le-logo-de-yahoo-au-siege-du-groupe-internet-a-sunnyvale-le-17-juillet-2012-en-californie
De nombreuses réunions ont été tenues par le conseil d’administration au cours de cette semaine pour prendre une décision sur l’avenir du groupe internet. Le conseil d’administration va choisir entre vendre son activité principale ou vendre sa participation de 15% dans Alibaba leader chinois du commerce en ligne, et ses actifs de Yahoo! Japon, d’après le Wall Street Journal mardi. Cette théorie a permis à l’action Yahoo de bondir de 4,4% à 35,20 dollars après la fermeture mardi à Wall Street.

L’idée de céder les activités comme le moteur de recherches et l’affichage publicitaire et qui font partie du cœur de métier de Yahoo sur Internet a particulièrement été proposée en novembre par l’un des actionnaires du groupe, le fonds activiste Starboard Value. Celui-ci a simultanément encouragé Yahoo! à abandonner son projet de désunion de sa participation dans Alibaba, suite à la taxation potentielle qui pourrait être très considérable.

Une croissance du traffic imparfaite

Yahoo! avait fait état en janvier passé d’un projet dont le but serait de créer une entreprise qui amasserait une participation de plus de 28,23 milliards d’euros dans Alibaba pour redistribuer celle-ci à ses actionnaires.

L’administration fiscale américaine (IRS) a toutefois refusé de dire à Yahoo! si cette opération serait imposable ou pas. Si l’IRS considère définitivement que l’opération doit faire l’objet d’une taxe, les actionnaires de Yahoo! pourraient devoir rembourser environ 9 milliards de dollars au fisc.

En parallèle, la PDG du groupe Marissa Mayer n’est pas arrivée à relancer la croissance du trafic sur Yahoo!, qui reste tout de même l’un des services les plus consultés du Web, après Google et Facebook. Le mois passé, elle avait expliqué qu’elle voulait mettre en oeuvre une nouvelle stratégie pour relancer l’entreprise sans toutefois fournir des détails.

L'auteur

Katy

Journaliste